Je suis privilégiée que le guitariste Jean-Marc Hébert, très affable, très accessible, m’ait confié ces quelques précieuses explications quant à son processus de composition, surtout en ce qui concerne la place de l’improvisation dans la prestation live.

Et plus encore, celui qui est à l’origine du groupe Skalène dans les années 90 et qui compte parmi ses influences et/ou collaborations John Zorn, Ghazal, Salif Keita, Keith Jarret, Lilison, Catherine Potter et Lhasa m’a expliqué le bonheur, la « magie » d’être sur scène en symbiose avec ses musiciens et le public, comme le soir du 10 septembre au tout simple Bar Populaire à Montréal.

Désolée pour la qualité de la vidéo, il fait sombre dans un bar…

Le 10 septembe 2011, au Bar Populaire, avec Pierre Tanguay (batterie), Christophe Papadimitriou (contebasse), Damian Nisenson (saxophone) et Pierre-Emmanuel Poizat (clarinette).
Advertisements