Ce soir 21h, Notre étrangère, de Sarah Bouyain

Jeudi 5 mai, 2011: Notre étrangère, c’est l’histoire touchante d’une jeune métisse franco-africaine qui habite la France depuis qu’elle est petite, dans une famille de blancs qui l’a adoptée comme une des leurs. À l’âge adulte, elle ressent un besoin profond de partir au Burkina Faso pour y retrouver sa mère. Mais pendant que Amy est au village, sa mère Mariam est en fait à Paris, vivant de petits travaux de nettoyage et de ses cours de Bambara.

Les deux femmes se cherchent mutuellement en fait, dans leurs cœurs, bien qu’elles ne se rencontrent jamais; la jeune est au pays alors que la mère est en France… Mais on ressent à la fois la profondeur de la quête identitaire de Amy ainsi que celui du vide dans l’âme de Mariam. Lorsque celle-ci apprend que la Française à qui elle enseigne la langue de son pays va adopter un orphelin Burkinabé provenant de sa propre région, elle réagit avec indignation: « quelque part, sa mère le cherche! »

C’est un film sobre et nuancé qui jette un regard feutré sur l’intuition féminine mais aussi sur le lien avec une certaine patrie, aussi tiraillée qu’on puisse l’être par un sentiment d’appartenance à une société dont on ne possède aucun des repères… Car on est toujours l’étranger de quelqu’un.

Sera projeté également le samedi 7 mai, 15h.

http://www.vuesdafrique.org/programmation/1006/notre-etrangere

Advertisements